Geb


Dieu égyptien de la terre et de la végétation, il est le fils de Shou et Tefnout. C’est le frère jumeau et l'époux de la déesse du ciel Nout. Considéré comme le père des serpents et en tant que dieu de la terre et de la végétation, Geb est parfois représenté avec la peau verte, des plantes qui poussent sur le dos, et de l'eau qui jaillit de son corps comme pour les arroser. Souvent dépeint comme un homme nu, allongé sur le côté avec un genou relevé, portant une barbe postiche et une perruque à trois pans. Il est aussi vue avec une oie posée sur sa tête, étant le hiéroglyphe de son nom. En tant que personnification de la terre, il est le créateur direct des minéraux et des pierres précieuses trouvées au sein de celle-ci. D'après son mythe, Geb et Nout avaient une relation si fusionnel que Râ, jaloux, ordonna de les séparer. Aussi, Nout en enceinte, et malgré l'opposition de Râ, qui lui avait interdit d'accoucher pendant les douze mois de l'année, elle réussit grâce à une ruse de Thot, à mettre au monde quatre enfants ; deux fils Osiris et Seth, et de deux filles Isis et Nephtys. Après avoir quitté le trône, ses fils Seth et Osiris ont commencé à se battre. Seth finit par tuer son propre frère, Osiris, et a usurpé le trône. Plus tard, Geb a aidé le fils d'Osiris, Horus, à récupérer le pouvoir et à prendre sa place en tant que roi juste d'Égypte. Dans le Livre de Nout, Geb est consterné par l'habitude de Nout à manger ses enfants. Egalement, elle avale le soleil le soir pour le refaire renaître le lendemain matin et inversement pour les étoiles. Geb est vite réprimandé par son grand-père, Râ, qui lui explique que le comportement de Nout est nécessaire pour perpétuer le cycle de mort et de renaissance.